Les sénateurs LREM ont rejeté une proposition de loi au bénéfice des proches aidants au motif qu’un grand chantier est en cours sur ce sujet. Il y a pourtant urgence, riposte un collectif, à ouvrir enfin des droits à 11 millions de Français.