Anne Bert, qui souffrait d’une maladie dégénérative incurable et défendait la liberté de « choisir sa fin de vie  » en France, a été euthanasiée le 2 octobre 2017 dans un hôpital belge, « comme elle l’avait souhaité « , a annoncé sa fille à l’AFP.