La forte réduction dans la loi ELAN du nombre de logements neufs obligatoirement accessibles aux personnes handicapées suscite de vives critiques. La Fédération des promoteurs immobiliers répond que la majorité des acheteurs sont « valides ».