Edouard Philippe promet de ne pas toucher aux minimas sociaux et aux AVS pour boucler le budget 2017. Pour trouver les 4,5 milliards manquants, les coupes se feront ailleurs et c’est l’ensemble des ministères qui est mis à la diète.