Handicap.fr : Vous êtes inquiète, voire en colère. Pour quelle raison ? Monique Rongières, présidente du GPF : Parce que mon leitmotiv, depuis 40 ans, c’est : « Arrêtez de laisser les polyhandicapés au bord du chemin ». Nous avons besoin de sensibiliser au polyhandicap pour qu’il soit enfin reconnu,