La loi pour la « Liberté de choisir son avenir professionnel » est adoptée le 1er août 2018. Quelques mesures concernent les travailleurs handicapés mais un article relatif à la sous-traitance pourrait mettre les indépendants dans l’embarras.