Un article de la loi ELAN passe à 10% le nombre de logements neufs accessibles aux personnes à mobilité réduite. Mais les logements devront désormais être « évolutifs », une notion qui sera « précisée par décret », déclare Sophie Cluzel.