Un avocat devient obligatoire pour contester une décision en « 1ère instance » rendue par le Pôle social du TGI. Des asso dénoncent une atteinte aux droits des personnes handicapées car l’aide juridictionnelle ne pourra pas venir en aide à tous.