Que faire à la retraite

Dernière mise à jourDernière mise à jour: décembre 08, 2020

Après toute une vie de labeur, le passage à la retraite arrive souvent de façon abrupte et peut être parfois mal vécue. C’est ce qu’on appelle le blues du retraité, qui est lié au changement total de l’horloge quotidienne. Finis les réveils matinaux contraints par le travail et les emplois du temps façon « métro boulot dodo ». Lors du passage à la retraite, il est finalement temps de souffler et évidemment de s’y être préparé. Car lors d’une période d’activité, le travail occupe en général cinq jours sur les sept que compte une semaine, avec du temps libre en fin de journée.

Si l’ennui vous gagne, c’est qu’il faut sérieusement remplir vos journées avec des activités. Qu’elles soient artistiques, manuelles, sportives, il y en existe des tas et à tous les niveaux, que vous viviez en ville ou à la campagne. Le dénominateur commun à tout cela est fondamentalement la sociabilité. Au passage à la retraite, on ne voit plus ses anciens collègues, on est peut-être moins invités à des rassemblements d’entreprise, bref on est moins en contact avec des gens extérieurs au cercle proche ou familial.

S’engager pour sa commune

Le moyen le plus simple pour y remédier est de rejoindre une association en tant que bénévole dans la commune de sa résidence. Il peut s’agir, par exemple, de médias associatifs radiophoniques ou en presse écrite. Si vous avez toujours eu l’âme d’un journaliste sans avoir exercé ce métier, il est en effet possible de rejoindre une rédaction pour y travailler bénévolement. L’ambiance y est souvent bienveillante pour toute personne motivée par le fait d’apporter de l’information au niveau d’une localité. Chroniques radios, interviews d’invités, rédaction d’éditoriaux dans les colonnes d’un journal, animations d’émissions thématiques, compte-rendu d’événements sportifs ou culturels… les tâches sont légions.

Être journaliste bénévole est un bon moyen de garder une activité hautement intellectuelle et sociale. Si vous vivez à la campagne, vous pouvez même collaborer, contre une petite rémunération, avec des journaux de presse régionale qui sont très souvent appel à des correspondants locaux de presse afin de rédiger des articles sur l’actualité locale d’un secteur donné (souvent à l’échelle d’une petite commune).

Dans une autre mesure, vous pouvez aussi utiliser les compétences professionnelles de votre ancien travail – s’il vous plaisait – pour les mettre à profit en vous engageant dans n’importe quelle association de quartier. Si vous aimez faire vivre et améliorer le cadre de vie de votre commune, les municipalités regroupent toutes les associations actives dans votre quartier. De quoi participer à de multiples projets pour embellir votre ville.

Défendre des causes

Si vous avez toujours eu l’âme d’un militant, il existe aussi pléthores d’associations politiques pour militer auprès des pouvoirs publics : défense de la cause féministe, défense des droits des retraités, actions contre la corruption des élus, actions pour la défense de l’environnement, aide aux migrants ou aux plus démunis. Pour se rapprocher de ses associations, il vaut mieux commencer par se renseigner auprès de la Bourse du travail de votre commune, où sont regroupés les syndicats qui pourront éventuellement vous aiguiller.

Si l’engagement associatif n’est pas forcément votre tasse de thé, vous pouvez occuper vos semaines en vous sociabilisant avec des gens de votre quartier ou de votre commune en allant par exemple au café du coin – sans abuser de l’alcool ou de la caféine – pour discuter des dernières actualités du jour, ou allant à des événements organisés dans des centres culturels comme des conférences ou des lotos.

Prendre soin de son corps et de son esprit

Pratiquer des activités artistiques, sportives ou spirituelles est aussi une bonne solution pour palier à la solitude de la retraite. En plus d’être bon pour l’esprit, le yoga, par exemple, est un excellent moyen de détendre son corps et d’éliminer les raideurs courantes dans un organisme âgé. En prenant soin de son bien-être, le corps reprend de la souplesse et de la mobilité, ce qui permet de gagner en longévité. Le Qi Gong ou le Tai-chi-chuan sont d’autres disciplines similaires au yoga qui sont aussi stimulantes et bénéfiques pour le renforcement du corps et de l’esprit. Enfin, la pratique de n’importe quel autre sport, dans le respect de ses propres limites, est toujours bonne à prendre.

En matière d’art, il existe énormément de possibilités. Dessin et peinture, poterie, aéromodélisme, musique et chorale, lecture, safari photographique, théâtre d’improvisation, expression corporelle… il y en a pour tous les goûts. Ces activités auront de bénéfique le fait de vous sociabiliser, d’affirmer votre confiance en soi, de réduire le stress et l’anxiété, de renforcer les capacités de mémoire et d’apprentissage, très importantes chez les séniors. En somme, la pratique d’une ou plusieurs activités physiques et artistiques permettra de gagner en vitalité.


Besoin de plein air ? Le jardinage est une bonne solution pour développer sa main verte. Il est évident que si vous possédez un jardin chez vous, il faudra bien s’en occuper. Mais vous pouvez évidemment songer à l’embellir, pourquoi pas y planter de nouvelles fleurs ou y créer un potager ! Si, au contraire, vous n’avez pas de parcelle de terrain, ou que vous habitez en ville, il est de plus en plus courant de trouver des jardins partagés. Ceux-ci sont gérés par des associations de quartier et sont ouverts à toute personne motivée.

Et si ce n’est pas suffisant, il est évidemment possible de faire le tour du monde… à l’infini. En ayant suffisant économisé toute votre vie, vous pouvez partir en voyage plusieurs fois dans l’année maintenant que vous avez le temps ! Seul ou en groupe, par vos propres moyens ou via une agence de voyage, les options sont légions. Alors tant que vous en avez la possibilité, il faut foncer. Et au passage, l’apprentissage d’une nouvelle langue ne serait pas de trop si là, encore, l’ennui vous gagne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *