Comment choisir une barre de lit

Dernière mise à jourDernière mise à jour: décembre 14, 2020

Plus on arrive à un âge avancé, plus il est dangereux de rester chez soi sans équipement adapté. Pour une personne âgée, la moindre action quotidienne implique un risque d’accident domestique. Descendre des escaliers, s’assoir sur une chaise ou même sortir de son lit peut entraîner une chute. L’état de fatigue de l’organisme et la perte de mobilité est en cause. Après 75 ans, 90% des Français vivent encore chez elles et 30% d’entre eux a déjà fait au moins une chute par an.


Il est, de ce fait, primordial d’avoir un équipement facilitant l’autonomie, dans le cadre d’un maintien à domicile, qui est bien plus privilégié que le placement en résidence médicalisée. Dans la majorité des cas, les accidents domestiques surviennent dans la salle de bain et dans la cuisine. Mais la chambre à coucher ne doit pas être une pièce à négliger en matière d’installation d’équipements de sécurité. Sortir de son lit ou s’y coucher peut être une véritable épreuve pour une personne qui voit sa mobilité réduite soit par l’âge, soit par une intervention chirurgicale antérieure.

Sécuriser son lieu de couchage

Il convient, dans cette situation précise, d’effectuer certains aménagements. Il vaut mieux, dans un premier temps, de conserver de l’espace libre autour du lit pour ne pas être entravé dans ses mouvements. Le sommier et le matelas ne devraient pas dépasser la hauteur de genoux, environ 60 cm, pour faciliter le couchage. L’installation d’une barre de lit complètera parfaitement cette mise en place. Initialement conçue pour les enfants en bas âge et pour les lits médicalisés des hôpitaux, les barrières de lit s’invitent désormais dans nos foyers pour apporter un soutien aux personnes âgées.

Une barre de lit, ou rambarde de lit, a pour fonction de protéger les dormeurs susceptibles de tomber de leur matelas ou de chuter pendant leur sommeil. Son autre utilité, très pratique, est de permettre à la personne alitée de se lever ou de se coucher sans l’assistance d’une tierce personne. Ses barres de maintien latérales offre un soutien sans faille pour la mobilité à proximité du lit. Cet accessoire apporte réellement de la sérénité aux aidants qui peuvent être inquiets pour la personne dont ils ont la charge.

L’avantage d’une barre de lit est son coût assez raisonnable, autour de 100 euros, pour une efficacité optimale. Son installation est très simple et consiste à placer le socle entre le matelas et le sommier. Le poids permet de maintenir la structure et de la stabiliser. Souvent, les barrières sont compatibles avec les sommiers tapissiers et à lattes.

Une bonne dimension de barrière est importante

Il existe de nombreuses sortes de barres de lit anti chute. Certaines sont très basiques tandis que d’autres sont plus sécurisantes, d’autres encore possèdent des options pour plus de confort.

Il faut d’abord se pencher sur les dimensions de votre barrière de lit. Elle peut être d’une cinquantaine de centimètres pour les plus petites à toute la longueur de votre lit. La dimension à choisir est en fonction de vos besoins. Si vous nécessitez juste un appui pour vous lever ou pour vous coucher, une petite barrière suffira. Si vous avez besoin d’une réelle protection contre les chutes, alors il vous une grande barre. Si vous n’êtes complètement sûr de ce dont vous avez besoin, il existe des barrières extensibles sur la longueur.

Si vous dormez seul et que avez tendance à beaucoup bouger dans la nuit, ou si vous dormez en couple, il ne faut pas hésiter à prendre une barrière double qui s’installe de chaque côté du lit.

De nombreuses options à ajouter

Il est possible de choisir des barrières qui sont escamotables. C’est-à-dire qu’elles peuvent se rabattre vers le bas très facilement sortir du lit par le côté.

Les barres de lit sont très souvent fabriquées avec du matériau métallique. Les éventuels coups que le dormeur peut se porter à lui-même à cause des angles des barres peuvent être très dangereux. C’est pourquoi il vaut mieux ajouter une housse de protection en mousse. Certains produits en sont déjà équipés.

Enfin, certaines barres de lit sont équipes d’options pour améliorer le confort de l’utilisateur. Elles peuvent être agrémentées d’un panier pour y poser ses revues et ses livres. D’autres proposent une table amovible et escamotable pour pouvoir prendre son repas directement au lit, à la façon d’un lit d’hôpital.

Aller vers un lit médicalisé pour plus de sécurité

À noter, enfin, que si l’état de santé de la personne nécessite un équipement plus important et plus performant, la Sécurité sociale français prend en charge l’achat d’un lit médicalisé sur prescription médicale. Cet équipement s’approche des lits d’hôpital, avec des barrières de lit et des commandes à distance pour relever le matelas au niveau du buste ou des jambes. La prise en charge par l’assurance maladie est de 65%, sans compter le remboursement de la complémentaire santé. Si vous avez des doutes sur l’aménagement adéquat pour la chambre, vous pouvez faire appel aux services d’un ergothérapeute, qui se déplacera chez vous pour étudier les choses à améliorer pour favoriser le maintien à domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *