Comment choisir chaise avec accoudoir pour personne âgée

Dernière mise à jourDernière mise à jour: décembre 14, 2020

À l’arrivée dans le bel âge, la fameuse catégorie des « séniors », la fatigue de toute une vie s’est accumulée. On se sent plus lourd, les articulations sont plus fébriles et on finit progressivement par perdre en mobilité. D’après une étude de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé, près de 90% des personnes âgées de plus de 75 ans vivent chez elles, et un tiers d’entre elles, soit deux millions de personnes, a déjà fait au moins une chute par an.

Il est donc primordial, dans le cadre d’un maintien à domicile, d’avoir un équipement adapté au lieu de vie pour pouvoir se reposer correctement et ainsi limiter les risques d’accident domestique.

Transfert assis-debout : un risque de chute

L’acquisition d’une ou plusieurs chaises ergonomiques avec accoudoirs est une bonne manière de se prémunir contre la survenue de fatigue ou de baisse d’énergie pouvant entraîner une chute. De nombreux accidents surviennent en effet lors d’activités courantes comme la marche ou le fait de se lever d’une chaise, ce qui peut engendrer de graves fractures de la hanche.

Avoir une bonne assise est donc très important, tant le fait de rester sur une chaise toute la journée est peu recommandé par le corps médical. Passer des heures assis est néfaste pour le dos. Et malheureusement, plus on vieillit, plus on a besoin de rester assis. Aussi, certaines pathologies comme l’arthrose, les séquelles d’accident vasculaire, le surpoids ou encore l’arthrite influent sur le transfert assis-debout. C’est pourquoi les chaises ergonomiques avec accoudoirs sont différentes des chaises classiques car elles permettent justement de prendre une position plus adaptée à l’assise et de soulager les problèmes de posture.

Ne restez pas avachis !

C’est pourquoi les concepteurs de mobiliers pour séniors proposent aujourd’hui des chaises avec accoudoirs adaptées à l’action de se lever et de s’assoir sans chuter. Elles sont souvent plus légères que les autres chaises, et sont adaptées à l’assise prolongée. Il est néanmoins fortement recommandé de régulièrement se lever pour se dégourdir les jambes et ainsi protéger son dos. Les chaises pour séniors sont alors conçues pour éviter de grever la mobilité. La sensation d’être complètement avachi dans son fauteuil est ainsi retirée.

Pour prendre la bonne décision au moment de choisir sa chaise à accoudoir, il faut se pencher sur les multiples caractéristiques de ce mobilier spécialisé.

Le dossier ne doit pas être trop incliné

Le dossier doit être situé à la bonne profondeur, en générale comprise autour de 40 cm. S’il est trop profond, le dos ne sera pas suffisamment bien calé et vous ne pourrez pas correctement placer vos cuisses sur l’assise. En somme, les points de compression entre le dos et les jambes doivent être bien répartis et soutenus.

D’autre part, il faut s’intéresser à la hauteur du dossier. Certains sont d’une taille normale, d’autres montent jusqu’à 70 cm pour maintenir la tête et les épaules. Attention, le dossier ne doit pas être trop incliné au risque d’avoir des difficultés à se redresser. Il doit l’être un minimum pour s’y sentir adossé confortablement.

Choisir une assise assez haute et ferme

L’assise d’une chaise avec accoudoirs pour personnes âgées doit être légèrement plus haute que l’assise d’une chaise ordinaire. La hauteur moyenne idéale se situe autour de 45 cm, l’objectif étant de faciliter le transfert assis-debout grâce à une position des genoux au niveau de la buttée d’assise. Les pieds doivent toucher le sol à plat et vos jambes doivent former un angle droit aux genoux.

En terme de confort, l’assise ne doit pas être trop capitonnée, c’est-à-dire, trop rembourrée, sinon vous aurez du mal à vous relever. Au contraire, on doit sentir de la fermeté sur une chaise pour personne âgée. On trouve principalement de la mousse de polyéther ou de polyuréthane pour le rembourrage, mais aussi de la mousse haute résilience, qui est plus résistante dans le temps.

Les accoudoirs sont votre meilleur allié

Les accoudoirs sont la pièce maîtresse de votre chaise. Sans eux, il serait beaucoup plus difficile de s’assoir et de se relever. Ensuite, ils forment un excellent support pour les avant-bras et les épaules. Veillez à ce que les accoudoirs soient plus longs que ceux des chaises classiques pour permettre à l’utilisateur de les saisir facilement lors du transfert assis-debout. Pensez aussi à tester la hauteur des accoudoirs au moment de l’achat pour ne pas sentir de gêne au niveau des bras ou des épaules. Celles-ci doivent rester basses lorsque vous êtes assis. Les coudes doivent former un angle à presque 90°.

Ne délaissez pas l’aspect esthétique

Trop souvent, le design des chaises pour personnes âgées est négligé. On pense souvent à cette austère chaise d’hôpital sans belle couleur, ni jolie forme. Cet aspect peut être stigmatisant et mal perçu par les utilisateurs. Il existe de multiples revêtements comme le simili cuir, plus facile à nettoyer mais désagréable en cas de fortes chaleurs, le daim et la peau de pêche, plus doux, ou encore des synthétiques hypoallergéniques. Au moment de l’achat, fiez-vous à votre instinct et à la bonne intégration de votre future chaise à votre intérieur. Après tout, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas !

Les fabricants de chaise proposent des modèles plus aboutis technologiquement avec des dossiers inclinables, des accoudoirs réglables, des repose-pieds qui peuvent se déployer, une assise pivotante… Les options supplémentaires sont multiples mais attention, ce confort à un prix et n’est pas toujours nécessaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *