Pressothérapie : Combien De Fois Par Semaine ? (Automne 2022)

Le guide sur toutes les informations nécessaires pour tirer profit de la pressothérapie.
By
Last updatedLast updated: octobre 13, 2022
MDPH est pris en charge par les lecteurs. Nous pouvons percevoir une commission sur les produits achetés à l'aide des liens figurant sur cette page. Pour en savoir plus sur notre processus, cliquez ici

La pressothérapie est un traitement physique dont le but est d’améliorer la circulation des fluides en éliminant la compression des tissus cutanés superficiels. Originaire de la kinésithérapie, la pressothérapie fait appel aux machines pour effectuer un massage mécanique. Elle peut être utilisée à des fins médicales par un kinésithérapeute dans le but d’améliorer la circulation sanguine, la circulation lymphatique et pour détoxifier l’organisme. Mais la pressothérapie combien de fois par semaine est aussi utilisée à des fins esthétiques dans les centres d’esthétique et en thalasso et dans ce cas on parle de presso-esthétique. La presso-esthétique sert à décrasser la peau, à l’affermir, à réduire la cellulite, la peau orange sur les fesses ou les cuisses. Découvrez dans ce guide toutes les informations nécessaires pour tirer profit de la pressothérapie.

Découvrez la pressothérapie

Principe de la pressothérapie

La pressothérapie a recours à un appareil de drainage lymphatique pour effectuer un massage spécifique pour soulager divers maux. On parle encore de mécanisation du massage où l’appareil de drainage agit directement sur les zones où sont localisés les ganglions lymphatiques.

Le massage mécanique procède par compressions progressives sur les membres, du bas vers le haut pour un retour veineux idéal. Le retour veineux qui se fait des pieds vers le cœur favorise l’élimination des toxines dans le corps. L’appareil de pressothérapie vient agir sur les muscles et la peau par pression et décompression. Si vous cherchez des vêtements de compression, consultez notre article sur les meilleurs bas de contention. Cela permet d’optimiser la circulation du sang et de la lymphe vers ces organes. Pendant une séance de pressothérapie, tout votre corps sera plus détendu et particulièrement les zones traitées, ce qui permettra de désengorger les systèmes sanguin et lymphatique. Cela aura aussi pour effet de stimuler l’oxygénation de ces systèmes et de soulager d’éventuelles douleurs musculaires.

Types de la pressothérapie

Il existe plusieurs types de pressothérapie en fonction des besoins du patient. En pratique, on compte la pressothérapie pratiquée en kinésithérapie et celle pratiquée en thalassothérapie ou médecine esthétique.

  • La pressothérapie pratiquée en kinésithérapie

Celle-ci s’adresse aux personnes souffrant de lymphœdèmes, de troubles de la circulation sanguine, de jambes lourdes et de bourrelets localisés comme les poignées d’amour ou encore la culotte de cheval. Cette thérapie est aussi conseillée aux sportifs Trusted Source Pressothérapie : Questions Fréquentes FAQ : Toutes les réponses aux questions sur la pressothérapie les plus souvent posées, pour vous garantir une pratique sûre et efficace ! www.sport-orthese.com qui souhaitent récupérer rapidement après une blessure, après l’entraînement ou la compétition.

  • La pressothérapie pratiquée en thalassothérapie ou médecine esthétique

Pratiquée en thalassothérapie ou dans un centre de soins esthétiques, la pressothérapie servira à lutter contre plusieurs troubles. Elle permet de réduire la cellulite, éliminer les œdèmes, les adipocytes et drainer les toxines. Dans ce cas, la pressothérapie sert davantage à tonifier le corps, à raffermir la peau, la silhouette.

Comment se passe la séance ?

Sur une table de massage, vous serez allongés sur le dos avec les jambes légèrement relevées et le thérapeute vous équipera de l’appareil de pressothérapie.

Avant toute séance de pressothérapie, le thérapeutique ou l’esthéticienne doit vous demander si vous êtes sujet à des problèmes médicaux. Une séance de pressothérapie se déroule en plusieurs phases. En général, une séance dure entre 20 à 30 minutes, voire 1 heure au maximum. En cabinet de kinésithérapie ou de thalassothérapie, une séance débute avec le thérapeute qui vous installe. Sur une table de massage, vous serez allongés sur le dos avec les jambes légèrement relevées et le thérapeute vous équipera de l’appareil de pressothérapie, en fonction de la zone à travailler, vous serez équipés de différents éléments notamment :

  • Les bottes de compression pour les pieds et les jambes
  • Le panty pour la taille et les fesses
  • Le tapis pour le dos
  • La ceinture pour la zone abdominale
  • Les manchons pour les bras

Une fois équipé, le thérapeute règlera le niveau et le rythme de pression, ainsi que la durée de la séance en fonction de vos besoins. En ce qui concerne les tapis pour le dos, on vous recommande de choisir les meilleurs tapis d’acupression.  Par la suite, vous pourrez choisir le programme qui vous convient. Parmi les programmes disponibles, on retrouve :

  • Les programmes de massage de compression ou de pompage pour les sportifs.
  • Les programmes de drainage lymphatiques.
  • Les programmes de relaxation des muscles stressés.
  • Les programmes de lutte contre les douleurs musculaires.

Enfin, une fois tous les réglages effectués, votre appareil de pressothérapie sera mis en marche, vous pourrez observer des gonflements et des dégonflements.

Équipements de pressothérapie

En fonction de la zone à travailler, vous serez équipé de bottes, manchons, ceinture, panties et d’autres composants.

L’équipement est constitué principalement d’une machine de pressothérapie. Celle-ci est composée d’un boîtier et de deux manchons ou bottes de pressothérapie. D’autres parties ou accessoires sont disponibles, c’est le cas de la ceinture abdominale, du panty ou du tapis pour le dos. Un cordon d’alimentation relie le boîtier des bottes. À l’instar de modèles de la marque RENPHO, on retrouve plusieurs types d’appareils de pressothérapie sur le marché  qu’on peut regrouper en plusieurs générations. En effet, on compte :

  • Les appareils de pressothérapie de première génération. Ils induisent une compression globale sur l’ensemble des membres inférieurs et opèrent en deux phases. La première phase est celle de la compression et la seconde est celle de décompression. Pendant la première phase, l’appareil permet de déplacer le sang et la lymphe, des canaux collecteurs vers les réseaux évacuateurs. Au cours de la phase de décompression, il se passe un phénomène d’aspiration qui est capital dans la résorption capillaire et dans la vidange des réseaux veineux et lymphatiques.
  • Les appareils de deuxième génération qui induisent une compression dite « étagée » où le soin est plus physiologique. La particularité de ces appareils est que leurs bottes de compression sont divisées en plusieurs compartiments. Ceci permet de progressivement installer la compression dans le membre inférieur de la partie distale vers la partie proximale.
  • Les appareils de troisième génération qui induisent une compression dite « dynamisée ». Concrètement, leur compression est pneumatique physiologique et le système de ces appareils est divisé en trois groupes d’alvéoles.

Comment choisir son appareil de pressothérapie ?

Le choix d’un appareil pressothérapie dépend de plusieurs critères, dont :

  • Le type d’usage qui peut être régulier chez les personnes souffrant de problèmes veineux graves. Dans ce cas, il est recommandé d’opter pour une marque d’appareils de pressothérapie appréciée dans le milieu médical comme Fitem. L’idéal est d’opter pour un appareil qui est principalement voué à des soins thérapeutiques. Sinon, pour un usage occasionnel, dans le cadre d’un massage relaxant, un modèle destiné à un usage esthétique sera approprié.
  • La surface des bottes de compression qui doit correspondre à la largeur de vos membres inférieurs. Ainsi, si vous avez des jambes assez fortes, vous devez choisir un appareil avec une surface des bottes qui facilitera leur enfilage. Pour glisser aisément dans les étuis des bottes ou manchons, pensez à prêter attention aux dimensions mentionnées sur l’appareil. Les personnes aux jambes fines n’auront pas de problèmes de ce côté, car elles pourront facilement enfiler leurs bottes.
  • Le budget disponible pour un appareil de pressothérapie. Sur le marché, on retrouve des appareils accessibles à tous les budgets ou disponibles en milieu de gamme à partir d’une centaine d’euros. Ils sont recommandés pour un usage occasionnel et procureront des résultats convenables. Vous pouvez aussi opter pour un appareil haut de gamme très performant. Ce dernier peut être conçu avec des matériaux plus résistants, et proposer de nombreux coussins d’air. Disponible à partir de plusieurs centaines d’euros, ce type d’appareil disposera d’une multitude de programmes de massage et répondra à vos besoins quotidiens.
  • Le nombre de coussins d’inflation disponible pour favoriser une meilleure circulation du sang. En général, un appareil de pressothérapie de qualité dispose d’au moins quatre coussins d’inflation, mais il est possible de retrouver plus de quatre coussins.
  • La possibilité de régler le niveau d’intensité pour avoir un taux de compression et de décompression adapté à vos besoins. Il existe des appareils qui permettent de régler l’intensité du massage de façon à commencer en douceur pour monter progressivement en intensité.

Combien de fois par semaine ?

La fréquence des séances de pressothérapie dépend des profils des patients, de leurs besoins et de leurs problèmes.

En général, l’idéal est d’opter pour deux à trois séances par semaine. Si vous ressentez le besoin, vous pourrez augmenter ou diminuer le nombre de séances. C’est ainsi que, dans le cadre d’une récupération, il est possible d’avoir recours à une séance de pressothérapie par jour.
Pour un usage quotidien, il est conseillé d’utiliser un seul programme adapté à vos besoins.

Mais avant, il est primordial de demander l’avis de votre médecin. En effet, dans le cadre d’un protocole de traitement, il revient au médecin de définir le nombre de séances journalières ou hebdomadaires dont vous avez besoin. Mais il faut bien garder en mémoire que cette thérapie n’a pas vocation à remplacer un traitement médical ou un massage manuel.

Où avoir sa séance de pressothérapie ?

Vous pouvez pratiquer la pressothérapie à domicile, confortablement dans votre chambre. Cela vous permettra de bénéficier des bienfaits d’un massage professionnel chez vous, sans vous déplacer.

L’idéal est de pratiquer dans un cabinet de kinésithérapie. Dans ce cas, vous serez sous la supervision et le contrôle des thérapeutes experts. Ce type de séance est recommandé dans le cadre d’un traitement contre une pathologie chronique ou en cas de jambes lourdes.

Vous pouvez aussi décider de vous rendre dans un institut de beauté ou un spa où une esthéticienne vous prendra en charge. Dans ce contexte, le traitement visera un but d’ordre esthétique et sera prescrit uniquement pour vous remettre en forme. Chaque séance vous coûtera moins de cinquante euros.

Pour un usage plus personnel, vous pouvez également pratiquer la pressothérapie à domicile, confortablement dans votre salon ou chambre. Cela vous permettra de bénéficier des bienfaits d’un massage professionnel chez vous, sans avoir à vous déplacer. Vous pourrez dès lors convenablement prendre soin de votre corps, venir à bout de la fatigue et des douleurs musculaires ou soulager la sensation de jambes lourdes.

Bienfaits

On reconnaît de nombreux bienfaits à la fois médicaux et esthétiques à la pressothérapie. Cette thérapie est aussi recommandée pour perdre du poids, optimiser la récupération chez les sportifs ou encore pour réduire la cellulite.

  • Les vertus médicales de la pressothérapie
La pressothérapie peut être prescrite pour soulager les douleurs liées à diverses maladies chroniques. Utilisée en kinésithérapie, elle est utile en complément ou en remplacement d’un traitement médical. En effet, la pressothérapie est recommandée aux patients atteints de lymphœdèmes ou d’insuffisance lymphatique des membres inférieurs. Il s’agit d’une pathologie qui cause un dérèglement chronique de la lymphe.

À long terme, cette pathologie peut occasionner des difficultés de mobilité et même une dépression. La pressothérapie permet de soulager les symptômes liés à cette maladie tels que le gonflement des tissus, la douleur et les sensations de jambes lourdes. En plus, elle est préconisée pour lutter contre une insuffisance veineuse qui peut occasionner les varices, les thromboses et également la sensation de jambes lourdes. Contre une insuffisance veineuse chronologique, la pressothérapie permet de réduire la pression intraveineuse, d’augmenter le débit sanguin et d’améliorer la tonicité veineuse.

La pressothérapie est aussi préconisée en cas d’arthrose ou d’autres maladies inflammatoires comme la fibromyalgie, la rhumatoïde, l’arthrite, la polyarthrite, etc. En tant que méthode antalgique, elle aide les patients à soulager les douleurs liées à ces maladies et à lutter contre les œdèmes.

De même, si vous souhaitez booster votre système immunitaire et cicatriser plus rapidement, vous pouvez recourir à la pressothérapie. En effectuant un drainage lymphatique mécanique, le fonctionnement de votre lymphe sera stimulé. Si vous voulez élargir les effets sur votre santé, on vous recommande aussi de consulter les meilleurs masseurs cervicaux. En retour, les globules blancs seront mieux distribués vers vos organes et les déchets organiques seront naturellement éliminés de votre organisme.

  • Les bienfaits de la pressothérapie contre la cellulite

Avec la pressothérapie vous pourrez facilement éliminer la cellulite et les toxines accumulées dans le système lymphatique. Cela aura pour effet d’apaiser les gonflements de la peau survenus à la suite de procédures stressantes.

La pressothérapie est réputée très efficace contre les vergetures et la cellulite aqueuse. Causée par la rétention d’eau, la cellulite peut survenir après une grossesse, une liposuccion, une intervention chirurgicale ou une chimiothérapie. Après quelques séances, votre peau sera plus tonifiée, vos organes seront moins gonflés ou engourdis et vos organes seront débarrassés de toute toxine. Votre mine sera plus rayonnante, car l’effet « peau d’orange » sera réduit. Pratiquée en thalassothérapie ou en centre de beauté, la pressothérapie s’apparente à un soin de beauté ou à un anti-âge.

  • Les bienfaits de la pressothérapie dans la perte de poids

Dans le cadre d’un programme minceur, la pressothérapie peut vous aider. Son effet sur la rétention d’eau est crucial, car grâce à cela, vos kilos en trop seront éliminés. Il faut savoir que l’excès de poids est principalement dû à la rétention d’eau et le gonflement des membres est le résultat des toxines accumulées dans la lymphe. Grâce à un appareil de pressothérapie, vous pourrez facilement éliminer ces toxines et drainer l’excès d’eau. En conséquence, après plusieurs séances de pressothérapie, vous pourrez perdre du poids.

Toutefois, il faut noter que si vos kilos en trop sont dus à une mauvaise alimentation et non à une rétention d’eau, cette thérapie sera peu efficace. Pour une perte de poids plus efficace, il faudra revoir vos habitudes alimentaires.

  • Les bienfaits de la pressothérapie chez les sportifs

Un appareil de pressothérapie dispose de nombreux programmes qui vont s’adapter aux besoins du sportif et drastiquement réduire la production d’acide lactique dans les muscles.

Les sportifs amateurs comme professionnels sont des adeptes incontestables de la pressothérapie. Des coureurs de marathon, des grands noms du football et du basketball ont régulièrement recours aux bottes de pressothérapie CAMBIVO, mais aussi à d’autres marques de bottes de qualité. Ces sportifs font appel à des thérapeutes avant et après les entraînements ou les compétitions. Avant un effort physique intense, les bottes de compression vont aider les sportifs à préparer les muscles. Après les entraînements ou la compétition, la thérapie permet de réduire la fatigue, les crampes et les courbatures.

La pressothérapie permet donc au sportif de mieux récupérer sans recourir à une stimulation musculaire. Un appareil de pressothérapie dispose de nombreux programmes qui vont s’adapter aux besoins du sportif et drastiquement réduire la production d’acide lactique dans les muscles. Son action aide donc à détendre et à réoxygéner les muscles plus vite et sans douleur, contrairement à un massage traditionnel.

Contre-indications

L’utilisation d’un appareil de pressothérapie doit être supervisée chez les femmes enceintes. La pressothérapie est interdite sur le ventre, de peur de mettre en danger la vie du fœtus. Dans le cas de thrombose veineuse chronique ou de thrombophlébite sévère, la pressothérapie est strictement déconseillée.

La pressothérapie comporte de nombreux bienfaits et peut être utilisée au quotidien, mais elle est contre-indiquée dans certains cas. En effet, les personnes en bonne santé n’auront pas de problèmes à recourir à cette thérapie pour drainer les ganglions lymphatiques, mais ce n’est pas le cas pour certaines catégories de personnes.

  • Cas des patients atteints de thrombose veineuse chronique

Dans le cas où vous souffrez de thrombose veineuse chronique ou de thrombophlébite sévère, la pressothérapie vous sera strictement déconseillée. Elle pourrait vous mettre en danger en remplissant votre système lymphatique de toxines.  Votre organisme au complet pourrait ainsi être affaibli, ce qui laisserait la voie à d’autres maladies.

  • Cas des personnes atteintes de tumeurs ou d’abcès

Pour celles-ci, la pressothérapie est déconseillée, car elle est incompatible. En effet, si vous souffrez de tumeurs, il est préférable d’éviter cette thérapie et de demander conseil à votre médecin pour un traitement alternatif.

  • Cas de certains malades comme les diabétiques, les asthmatiques, etc.

Si vous souffrez du diabète, de l’asthme, de la fièvre, de l’insuffisance rénale, de la phlébite, il faut faire preuve de prudence. Avant de vous essayer à cette thérapie, vous devrez obtenir l’aval de votre médecin.

  • Cas d’un problème cardiaque, veineux, respiratoire

Pour les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque, de troubles du système sanguin, de problèmes respiratoires ou d’hypertension, il faut à tout prix éviter la pressothérapie. La raison en est que ce traitement agit directement sur la circulation sanguine, notamment sur le retour veineux. En y augmentant la tension, vous pourriez endommager vos vaisseaux sanguins et éventuellement vos tissus. Ainsi, si votre pression artérielle est élevée, évitez toute séance de pressothérapie, à moins que vous ayez le feu vert de votre médecin.

  • Cas des femmes enceintes ou en période de menstruations

En général, l’utilisation d’un appareil de pressothérapie doit être supervisée chez les femmes que ce soit avant, pendant ou après une grossesse. Avant de prévoir une séance, elle doit consulter un gynécologue ou un médecin. Mais, dans le cas d’une femme enceinte, la pressothérapie sera formellement interdite sur le ventre, de peur de mettre en danger la vie du fœtus. Si cela est primordial et si elle a l’accord du gynécologue, la femme enceinte pourra utiliser un appareil de pressothérapie au niveau des jambes et des bras. Dans ce cas, elle sera indiquée pour soulager les jambes lourdes de la femme enceinte.

Cependant, la situation est différente après l’accouchement. Plusieurs mois après l’accouchement, sur avis médical, la pressothérapie post partum peut être envisagée pour les femmes de plus de 30 ans. La thérapie servira à la rééducation de la maman et pourra être associée à de l’exercice physique.

Conseils

Il est recommandé d’hydrater votre corps et vos jambes avec une crème nourrissante après avoir fait de la pressothérapie.

Pour tirer profit de la pressothérapie, quelques bonnes habitudes sont à mettre en place avant, pendant ou après chaque séance.

  • Avant une séance

Il est conseillé, avant toute séance, de manger léger pour ne pas fatiguer le foie et les reins qui seront sollicités tout au long de la thérapie. Pour une séance de pressothérapie, vous devez d’abord choisir le moment idéal de la journée en fonction de votre profil. Néanmoins, pour un usage médical ou esthétique, vous pouvez débuter à tout moment de la journée.

Pour les sportifs, il est préconisé de programmer une séance au moins deux heures avant et après l’entraînement ou la compétition. Cela permettra de booster votre circulation sanguine, de préparer votre organisme à l’intensité de l’effort physique et pour vite récupérer.

Une fois que vous avez choisi le moment idéal, il faut à présent choisir le bon matériel ou le lieu adéquat. À cet effet, vous avez le choix entre pratiquer à domicile en achetant un appareil qui vous convient et faire un tour dans un cabinet de kinésithérapie ou institut de beauté. En fonction du lieu choisi, vous aurez droit à un équipement spécifique et chaque option s’accompagne de ses avantages.

  • Pendant la séance

Il est recommandé de bien s’installer pour être confortable et optimiser les effets du traitement. Avec l’aide du thérapeute, vous serez amenés à vous allonger, à tendre les jambes et à les surélever légèrement. Vous pouvez également vous asseoir et plier les jambes pour être plus à l’aise.

  • Après la séance

Vous devrez vous hydrater entre les séances de pressothérapie combien de fois par semaine. Au quotidien, il est conseillé de bouger et de pratiquer une activité physique régulière. Vous devrez aussi surveiller votre alimentation en évitant les plats trop salés ou sucrés qui sont parfois à l’origine de la rétention d’eau.

References

1.
Pressothérapie : Questions Fréquentes
FAQ : Toutes les réponses aux questions sur la pressothérapie les plus souvent posées, pour vous garantir une pratique sûre et efficace !
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.